Retour au numéro
Vue 8 fois
mai 2021

L’INDUSTRIE DE RETOUR DANS LES TERRITOIRES : NOUVEL AVENIR POUR LES MINEURS ?

Avec des coûts de transports depuis l’Asie qui ont triplé en six mois et un deuxième volet du plan de relance de 35 milliards d’euros, le tissu industriel français pourrait tirer un certain bénéfice de la crise sanitaire. Celle-ci a mis en exergue les problèmes des sources d’approvisionnement délocalisées.


Les crises successives traversées par la France, qu’elles soient à dominante sociale ou sanitaire, révèlent à quel point les implantations industrielles ont un caractère structurant dans les territoires dits “périphériques”, c’est-à-dire en dehors des zones d’influence des grandes métropoles. Il suffit pour s’en convaincre d’entendre le désarroi des populations concernées lorsqu’un site industriel ferme ses portes, alors qu’il constituait...

Cet article est réservé aux cotisants et aux abonnés à la revue

Auteur

Responsable du Groupe Rhône-Alpes de Mines-oenologie

Jean-Paul Torre a commencé sa carrière par la recherche au Centre des Matériaux de MINES ParisTech, et l’a terminée comme DG de l’agence régionale de développement économique de Champagne-Ardenne.

Entretemps, 25 ans dans l’industrie, alternativement à des postes de directeur d’unités opérationnelles et marketing stratégique, principalement au sein des groupes Péchiney et Carbone-Lorraine (aujourd’hui Mersen).

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.