Actualités

Partager sur :

Intermines
Carrières * Résultat de l'enquête "C'est comment une expatriation en 2022 ?"

29 septembre 2022 Médiathèque Carrières
Vue 193 fois

Cette troisième enquête du baromètre Expat Communication fait le tour du le quotidien des expatriés. Pour répondre à la question posée, « c’est comment l’expatriation en 2022 ? », 3193 expatriés ont participé à notre grande enquête estivale.

Cette troisième enquête du baromètre Expat Communication fait le tour du le quotidien des expatriés. Pour répondre à la question posée, « c’est comment l’expatriation en 2022 ? », 3 193 expatriés ont participé à notre grande enquête estivale.

En un mot : les expatriés vont mieux, même beaucoup mieux. On se rapproche des niveaux de satisfaction de l’avant Covid. Mais attention, si les expatriés plébiscitent l’expatriation, ils en subissent néanmoins les inévitables inconvénients. L’expatriation est une belle aventure mais il vaut mieux partir informé du prix à payer. Tour d’horizon en 5 étapes.

 

 

Un niveau de moral en hausse

Tout d’abord, les expatriés disent qu’ils vont mieux. Une hausse du niveau de moral très significative est constatée. De 61 (sur une échelle de 1 à 100) en février 2021, à un score de 72 en juillet 2022, cette amélioration de 18% tend à rapprocher le niveau de moral des expatriés à celui calculé avant la pandémie qui touche le monde depuis début 2020. (Score de 80 en 2019 source baromètre EC 2019).

Les expatriés partent en expatriation pour une aventure humaine en priorité

Le départ en expatriation est avant tout le choix d’une aventure humaine et familiale pour 39% des expatriés. Vient ensuite le choix d’une meilleure qualité de vie (28%) et une progression de carrière pour 21%.

Le besoin de remettre au centre de son quotidien un équilibre personnel/professionnel est très présent. Tout comme il s’avère indispensable que tous les membres de la famille vivent bien leur expatriation.

Les répercussions sur la famille sont globalement positives

La cellule familiale est « centrale, indispensable, essentielle, primordiale » pour une expatriation réussie.

Si toute la famille est réunie à l’étranger, les liens se resserrent “tout à fait” pour 24% du panel et se resserrent “plutôt” pour 20%. Mais pour certains « la famille nucléaire n’est pas suffisante, le besoin de la tribu (famille élargie) est nécessaire ».

Les enfants qui partent en expat semblent être les gagnants de cette expérience selon 50% des parents. Les bénéfices mis en avant sont l’ouverture d’esprit au contact d’autres cultures (57%) et des capacités d’adaptation (37%).

Les autres enfants dont le bilan n’est pas aussi positif, voire négatif (9%), représentent 50% du panel. Sont mises en avant des difficultés liées à l’éloignement avec la famille élargie (64%), la difficulté à créer des amitiés sur le long terme ou un manque de racines.

La poursuite de la carrière des conjoints : un bilan mitigé

L’équilibre familial recherché en expatriation repose sur un «épanouissement », un équilibre pour chacun des membres qui participent à cette aventure.
Pour certains conjoints ou « accompagnants », la poursuite de la carrière professionnelle est essentielle. Et 47% reprennent un emploi dans le pays d’expatriation. Cette recherche débute une fois dans le pays pour 74% d’entre eux et est fructueuse en répondant à des annonces en locales (15%) ou des candidatures spontanées pour 32%. L’activation du réseau professionnel a permis à 17% des conjoints de reprendre une activité en local.

Cette poursuite de la carrière se fait dans la lignée des emplois précédents pour 34% et une progression de carrière pour 17%. Cela représente une nette amélioration par rapport aux enquêtes menées précédemment sur ce même thème.

Un bémol cependant pour les 50% de conjoints qui ne peuvent poursuivre leur carrière dans le même secteur, doivent se réinventer ou ont l’impossibilité de travailler dans le pays d’expatriation. Cela met un frein à leur carrière

Des conditions de vie globalement satisfaisantes

Qualité de vie, accès internet, conditions de logement, accessibilité depuis le pays d’origine ... C’est sur 16 thèmes que les expatriés ont évalué leur satisfaction sur leur cadre de vie.
Le bilan est globalement positif avec 64% des expatriés qui sont satisfaits de leur cadre de vie. Le top 3 des thèmes qui donnent satisfaction est en lien direct avec les raisons de leur départ : un meilleur cadre de vie, la possibilité de rester connecté via internet et des bonnes conditions de logement. Les souvenirs des confinements sont encore présents dans les esprits. L’insatisfaction est essentiellement exprimée sur des postes comme le coût de la vie (14ème position),l’offre éducative (15ème position) et les démarches administratives (16ème et dernière position).

 

Un bilan positif

« C’est une expérience enrichissante », « une ouverture sur le monde », « une aventure différente « . Mais également « des sacrifices à faire » ou « ne pas négliger les difficultés qui sont présentes dans une expatriation ».
Le bilan est positif pour 85% des expatriés et ils sont 91% à recommander cette expérience.

Cependant, être conscient des difficultés permet de se préparer et de partir en mesurerant les défis que comporte l’expatriation. Sans rien enlever à l’envie de recommander cette aventure qui apporte beaucoup comme le témoignent les expatriés
« le monde est multiculturel, l’expatriation est un excellent moyen de le comprendre. »

pour conclure,

Cette enquête sur le quotidien des expatriés permet de tirer un bilan positif de l’état des expatriés en juillet 2022. Plus sereins, plus positifs et plus prêts pour relever les défis qui les attendent.
Un effort de préparation et surtout de sensibilisation doit permettre que chacun sache davantage à quoi s’attendre en s’expatriant.

Expat Communication Juillet 2022

 




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.