Actualités

Partager sur :
09 juin 2020
Actualités

Intermines
Carrières * LA CLÉ DES CHAMPS

Vue 619 fois

Une carrière, c’est fait pour évoluer.

Mais qu’y a-t-il donc derrière le lieu commun ou le conditionnement sociétal ou familial ?

 

Eh bien, en tant qu’humains, nous avons cette chance immense de vouloir et pouvoir grandir, pas juste en termes de compétences « professionnelles » mais aussi dans notre relation aux autres, à nous-mêmes, au monde.
Le travail est un excellent terrain de jeu pour ça. Les objectifs ambitieux nous poussent à nous dépasser. Les challenges, intarissables, mobilisent notre créativité et notre courage. L’interaction avec des personnalités différentes nous force à nous remettre en question.
On doit apprendre à compter sur les autres et à les rallier, ce qui nous ramène à une saine humilité et nous relie.

 

En cela, le travail peut être l’exercice de notre spiritualité.

 

Pourtant, on vient souvent me trouver dans une toute autre situation. Un client m’a dit un jour : « J’ai l’impression d’être surexploité (près du burn out) et sous-utilisé (je ne me réalise pas). »

On en arrive parfois à ce constat après des années de don de soi.

 

Au-delà de la diversité des situations, qu’est-ce qui bloque ?

 

On nous met en boîte.

Non par machiavélisme, mais parce qu’une fois une perception créée, il est difficile d’en changer, d’autant plus qu’en général on n’a même pas conscience du biais. Alors si vous avez exercé dans un certain rôle, à un certain niveau, dans un contexte donné, c’est la boîte dans laquelle on vous situe. Cela a le mérite d’être logique et, mieux encore, simple.

 

Mais au bout d’un moment, forcément, la boîte devient exiguë. La progression est alors in…cré…..meeen.....tale. Là encore, c’est simple. Pourquoi prendre des risques en pariant sur votre capacité d’adaptation là où d’autres ont déjà fait leurs preuves?

 

Dans le meilleur des cas, quelques personnes qui ne vous connaissent pas directement, sur la base de critères plus ou moins objectifs, vous ont inclus dans la boîte « successeur » ou « haut potentiel ». Le cas échéant, vous avez la chance de pouvoir suivre une trajectoire accélérée. Mais est-ce bien toujours votre voie ? Dans quelle mesure avez-vous voix au chapitre ?

 

Notre ère est intéressante. Jamais nous n’avons eu autant de possibilités.
Mais la pression à la performance et les remises en cause professionnelles sont sans aucun parallèle.
Certes, des organisations pionnières prennent des mesures globales pour reconnaître et nourrir les talents au sens large, ce qui a d’ailleurs bien plus de sens économique que de se borner à paver une voie royale pour quelques « happy few ».
Certes, des gouvernements progressistes repensent de fond en comble leurs structures d’accompagnement pour aider à grande échelle les mobilités professionnelles, devenues un quasi « sine qua non ».

 

Pourquoi alors, à l’échelle individuelle, continue-t-on à se heurter à tant de barrières quand il s’agit d’évoluer vers quelque chose qui serait pourtant plus en phase avec qui l’on est ?

 

La réponse est plus proche qu’on ne pourrait le penser.

 

De l’autre côté de la barrière, il y a un autre humain. Or, il nous voit à travers un prisme limité : l’expérience qu’on lui présente. Laquelle, par nature, appartient au passé.
Passé glorieux parfois, ou décousu, ou trop linéaire, trop spécialisé, trop généraliste, dans un secteur différent, surqualifié, sous-dimensionné, déchu, où on est resté trop longtemps ou pas assez, où on a commis des erreurs…

 

Tant qu’on en reste là, nos velléités de changement et nos capacités d’adaptation ne font pas le poids.
Au suivant !

 

Là est l’obstacle. Mais c’est aussi LA CLE.

 

Si on comprend l’humain de l’autre côté de la barrière – eh oui, c’est un humain, comme nous -, il devient possible d’engager le dialogue sur ses enjeux et, ce faisant, de le rencontrer sur son propre terrain.

 

Et si on se trouve là, ce n’est pas un hasard. Lors même qu’il manque telle ou telle expérience, une fois qu’on comprend l’autre, on peut souvent trouver des références pertinentes, des choses en commun, une façon de l’aider à accomplir sa mission.
Il devient clair de part et d’autre qu’en dépit des différences, on peut faire des choses ensemble. Cela coïncide.

 

Cette « coïncidence » est en fait entre vos mains. Bien avant qu’elle ne se produise, c’est notre job, en amont, d’aider autrui à nous voir sous un autre angle que celui de notre passé.
C’EST A NOUS D’OUVRIR LE CHAMP.

 

On pourrait penser qu’il faut des années pour y arriver, plus encore pour construire sa réputation dans un nouveau domaine. Ce n’est pas faux.
Mais ce serait une erreur que d’attendre d’être arrivé au pinacle, objectif assez fuyant d’ailleurs …

Où que l’on en soit dans son parcours, il s’agit de trouver l’angle, l’ouverture pour écrire le prochain chapitre de sa carrière, de ce que l’on souhaite offrir au monde, à son échelle d’humain.

 

Cela requiert quatre briques de base :

 

1/ Une vision claire pour avancer concentré sur son objectif,

 

2/ Un message pertinent, à l’intersection entre votre vision et les enjeux vécus par l’humain de l’autre côté de la barrière,

 

3/ Une stratégie de visibilité systématique qui porte votre message auprès dudit humain et de ses homologues,

 

4/ La capacité à identifier les opportunités et à co-créer des solutions au détour des conversations avec les humains en question.

 

La bonne nouvelle, c’est que c’est jouable. Cela requiert généralement de lever ses propres barrières, car c’est souvent là que ça coince en premier, quelle que soit la brique dont on parle. Mais avec un peu de méthode et d’audace, tout ça s’acquiert très bien.

 

Alors, l’univers s’agrandit et l’on peut reprendre son destin entre ses mains.

O’ona Souissi, Fondatrice de CAREER ON PURPOSE, accompagne les dirigeants et cadres à l’international pour les aider à construire une carrière qui a du sens. Pour clarifier vos options et prendre les décisions importantes pour votre carrière, vous pourrez trouver trois frameworks téléchargeables gratuitement sur www.careeronpurpose.com.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.