Actualité

07/12/2017

Intermines
Se former, un préalable nécessaire pour devenir consultant indépendant

Intermines Carrières interroge Pierre Gillier sur la formation au conseil qu’il développe dans le cadre d’Intermines : « Ingénieurs, devenez Consultant ou Expert  indépendant »

 IC : Pourquoi une telle formation ?

PG : C’est la situation dans laquelle se trouve La République En Marche ; de nouveaux « élus » sont appelés à exercer un métier auquel ils n’ont pas été préparés : pour les Alumni Mineurs qui veulent devenir consultants ou experts indépendants, c’est bien souvent le cas, et la formation donnée par Arclès a pour objectif de préparer ces ingénieurs à ces métiers. Cela recouvre diverses situations :

  • Le jeune ingénieur qui aspire à travailler en ayant une grande autonomie ;
  • L’ingénieur confirmé qui quitte son entreprise, par obligation ou volontairement ; il profite alors de cette opportunité pour valoriser son expérience et développer de nouveaux talents ;
  • Le chercheur qui veut exercer son expertise dans de nouvelles conditions, voire préparer le lancement d’une start-up ;
  • Le « quinqua » qui n’arrive pas à se faire embaucher en CDI, mais qui pourra trouver des missions faisant l’objet de CDD ;
  • Le futur retraité qui souhaite poursuivre son activité professionnelle en prenant sa retraite.

IC : Pour ceux qui ont déjà une bonne expérience professionnelle, une telle formation est-elle vraiment nécessaire ?

PG : Pas toujours ; cependant l’expérience montre que la formation que nous donnons est très utile car elle accélère fortement le démarrage et minimise le risque d’échec ; elle complète les compétences des candidats sur trois volets :

  • La confiance en soi pour travailler sur des activités dans des environnements inconnus ;
  • Le volet commercial; c’est une dimension essentielle de l’indépendant, consultant ou expert ; et c’est sur cet aspect que les nouveaux impétrants ont beaucoup de difficultés ;
  • Les méthodes de travail du consultant que beaucoup ignorent en grande partie.

IC : Peux-tu me dire comment se déroule votre formation ?

PG : Nous sommes 2 formateurs très expérimentés, Georges Richerme et moi-même (plus de 20 ans d’expérience dans le métier chacun) à assurer ensemble cette formation. Celle-ci aborde toutes les compétences à connaitre pour être opérationnel ; elle comporte 7 séances hebdomadaires de 2h45 et s’étend donc sur une période de deux mois. Chaque participant est incité à travailler sur son projet personnel (mon parcours, mon environnement, mes talents, mon réseau ? quelle offre ? quelle cible ? quel marché ? comment ? etc…).

IC : Si je comprends bien, 7 fois 2h45, cela fait un peu plus de 19h de formation, comment en si peu de temps, arrivez-vous à former des consultants ?

PG : Entre chaque séance de formation nous demandons aux participants de travailler sur leur projet personnel et de reprendre le contenu des exposés pour les assimiler et pouvoir les mettre en œuvre. Ainsi il leur est demandé de travailler sur les aspects suivants : définir mon offre, me présenter et présenter efficacement mon offre, construire mon réseau, etc….

D’autre part l’enseignement comporte 50% d’exposés théoriques et 50% d’exercices pratiques sous forme de jeux de rôle.

IC : Peux-tu expliquer en quoi consiste un jeu de rôle ?

Un jeu de rôle est tiré d’une situation d’entreprise dans lequel un prospect peut avoir besoin des services d’un consultant ou d’un expert. Ces jeux de rôle couvrent les situations suivantes :

  • Le Téléphone : prendre rendez-vous, conduire l’entretien téléphonique ;
  • L’entretien de clientèle : 1er et 2ème entretien, identifier un besoin ;
  • Préparer sa proposition, remettre son offre, négocier son offre et la faire signer ;
  • Exécuter une mission, piloter sa mission, faire face aux difficultés.

Ces jeux de rôle (Business Cases – BC) sont organisés de façon que chaque participant tienne tour à tour le rôle de consultant/expert ou prospect. Tous les participants jouent les rôles proposés dans différentes situations. Ils apprennent en jouant le rôle du consultant mais aussi par fertilisation croisée, des erreurs ou bonnes pratiques des autres participants. Nous avons défini 7 BCs, déclinés en 3 ou 4 variantes, pour que chaque participant choisisse le rôle qui lui convient le mieux en fonction de sa propre expérience.

Pour résumer, cette formation est donc extrêmement concrète et pratique.

IC : Y a-t-il des méthodes propres au métier de consultant ?

PG : Oui ; nous présentons un ensemble de 23 outils regroupés sous le nom de « CAÏD » (Constat, Analyse, Implication, Décision) utiles pour effectuer les missions. Ce serait trop long de m’étendre là-dessus.

IC : Combien de fois avez-vous déjà donné cette formation ? Quelles ont été les appréciations des participants ?

PG : Nous venons de terminer la 3ème session et la formation est maintenant très au point. En plus, les exposés sont illustrés par de nombreux exemples vécus par les formateurs. Les participants ont été très variés : ingénieurs seniors et managers, directeurs de grande entreprise, chercheur, jeunes ingénieurs, futurs retraités. Les appréciations sont très positives : lors de la dernière session, sur 8 critères, la moyenne des appréciations est de 17,8/20. (Intérêt du sujet, réponse à mes attentes, horaire, animation, exposés théoriques, jeux de rôle, qualité des intervenants, organisation).

Voici dans le cadre ci-joint quelques appréciations que nous ont données les participants.

IC : Quand aura-lieu la prochaine session de formation ?

PG : Elle aura lieu du 5 février au 26 mars 2018, les lundis soir de 18h15 à 21h à Intermines. Pour s’inscrire, toutes les informations se trouvent sur le site d’Intermines. https://www.inter-mines.org/fr/agenda en date du 5 février 2018. Une autre session est prévue en octobre novembre 2018. Dans le contexte actuel, nous répondons à un réel besoin pour piloter sa carrière

  

Avec INTERMINES, ils ont suivi la formation au conseil indépendant donnée par Arclès.
Ils ont dit :

Marc D : un grand merci pour tout ce que vous m’avez transmis au cours de cette formation, courte en durée mais très dense en contenu.

Ce qu’ils ont particulièrement aimé :

  • Marc B : l’expérience des formateurs, les jeux de rôle
  • Jeanne C : les partages d’expérience de consultants aguerris
  • Laurent L.C. : l’ambiance et l’état d’esprit des participants et animateurs

Recommanderiez-vous cette formation à ceux qui veulent se lancer dans le conseil ? :

  • « Oui, absolument », « c’est complet et concret »,
  • « Oui pour les jeux de rôle »,
  • « Pour la mise en pratique systématique de l’exposé fait en 1ère partie »
  • « Oui pour les recommandations personnalisées »
  • « Pour l’expérience des formateurs »

 

Vue 71 fois
Précédent
1er Forum des clubs et des groupes !
Suivant
Soirée de Sainte Barbe du 13/12/2017

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.